Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

J'adopte le balayage tie-and-dye !

J'adopte le balayage tie-and-dye !

Mi ambiance beach, mi dégaine rock, il truste la tête de toutes les jolies filles en ce moment, de Vanessa Paradis à Drew Barrymore en passant par Daphné Burki. Les explications de deux maîtres de la coloration pour se l'approprier...

Copyright : Abaca Press

De quelle manière on entretient son balayage ?

Christophe Robin : "Il n'y a pas grand chose à faire parce qu'il n'y a pas d'effet de repousse. Il n'y a donc pas besoin de raccord couleur. Une fois par semaine, on met simplement un peu d'huile sur les pointes. Et on utilise des soins nourrissants et des soins nuanceurs."

Charlotte Catherin : "On mise sur des masques pour faire briller le cheveu et éventuellement sur des shampoings repigmentants afin de le recolorer."

Est-ce qu'on peut faire la même chose en version "faite maison" ?

Christophe Robin : "Très facilement. Il faut juste acheter un kit de balayage dans le commerce, crêper les cheveux pour les ramener en racines. Ensuite, on met les gants, on prend le produit et on le pose sur les pointes aux doigts. On enferme ensuite celles-ci dans du papier cellophane de vingt minutes à une heure, selon l'intensité voulue. Et c'est sans risque !"

Charlotte Catherin : "Pour moi, c'est non... L'application est un geste assez technique. Le choix du placement de la mèche nécessite une expertise que les consommatrices n'ont pas."

Merci au coloriste - créateur Christophe Robin, et à Charlotte Catherin, responsable formation couleur chez Jacques Dessange.

Mi ambiance beach, mi dégaine rock, le balayage tie-and-dye truste la tête de toutes les jolies filles en ce moment, de Vanessa Paradis à Drew Barrymore en passant par Daphné Burki. Les explications de deux maîtres de la coloration pour se l'approprier...

Dites, les pros, c'est quoi le "balayage tie-and-dye" ?

Christophe Robin : "Le balayage tie-and-dye est une tendance qui revient régulièrement. Et heureusement car il n'y a rien de plus terrible qu'un balayage de cheveux uniforme, façon touches de piano..."

Charlotte Catherin : "C'est un balayage avec un effet de racines très profond. On laisse la demi-tête supérieure au naturel et on éclaircit le reste de la chevelure comme si on était allée au soleil."

Ok et comment ça se réalise en salon ?

Christophe Robin : "On utilise le procédé du hair-painting, un balayage au pinceau sans papillotes en aluminium, que j'effectue sur cheveux secs. C'est formidable sur du long, un peu moins sur du court... Et il faut que les cheveux soient souples. Sur des baguettes de tambour, c'est épouvantable !"

Charlotte Catherin : "On travaille sur la surface du cheveu en suivant la coupe : on fixe les points de lumière en fonction de son dégradé sans rentrer dans la masse. Une technique que l'on module en fonction de ce que l'on recherche : pour un rendu très fashion, on ne s'occupera que des pointes. Si on désire quelque chose de plus subtil, on commencera le balayage de cheveux beaucoup plus haut."

 

 

 

benedicte_flye}
benedicte_flye Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme