Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Je sors avec un homme marié, épisode 2

Suite à vos nombreuses réactions liées au témoignage de Marie, 23 ans, en "couple" avec un homme marié, nous avons décidé de vous donner de ses nouvelles. Et elle a tenu à vous répondre...

 

Bonjour Marie. Pour commencer, un petit mot aux lectrices qui ont laissé des commentaires ?

Tous les témoignages sont criants de vérité, et on voit que c'est un sujet qui ne laisse personne indifférent. Je ne vais évidemment pas me défendre face à celles qui me critiquent, je ne suis pas naïve et je sais que je n'ai pas le bon rôle, mais il y a quand même quelques éléments sur lesquels j'ai mon petit mot à dire.

Il y a du nouveau depuis la dernière fois que tu as témoigné, pendant les vacances ?

Oui, malheureusement... A cette époque, j'étais assez détachée, parce qu'on venait juste de se remettre ensemble après une petite rupture, à mon initiative. Il avait été malheureux, il m'avait supplié de revenir, j'étais revenue. C'était moi qui avais les cartes en main et qui menais la barque.

"Mais son attitude a changé. Il est tombé de tellement haut au moment de la séparation qu'il s'est complètement désinvesti de notre histoire."

Je suppose qu'il se protège, pour ne pas souffrir à nouveau.

Pourquoi vous vous étiez séparés ?

On a d'abord eu trois mois idylliques. Lui faisait pas mal de concessions pour moi, moi j'acceptais la situation, il y avait une vraie réciprocité. Puis j'ai commencé un travail qui me demandait beaucoup de temps. A partir du moment où je n'étais plus la jeune fille docile et disponible qu'il avait connu, les choses se sont gâtées. On ne se voyait plus, ou seulement si je posais une demi-journée de RTT (et que je mettais du coup à l'eau n'importe quel projet de week-end avec des copines)... Je finissais par ne voir que les mauvais côtés de la situation, et je rêvais d'un homme disponible, à côté de qui je pouvais m'endormir et me réveiller, avoir des petits projets, et qui ne me raccroche pas au nez à 19h30 pétantes parce qu'il était arrivé devant chez lui.

Aujourd'hui, tu en es où ?

Fuis-le il te suit, suis-le il te fuit. C'est ma grande théorie, et une fois de plus je vois qu'elle fonctionne. Sa distance m'a fait comprendre beaucoup de choses. La première, c'est que contrairement à ce que je pensais et à ce que Pacino de Croissy sur Seine entre autres a pu affirmer, c'est que c'est tout simplement lui que j'aime, et pas que l'homme marié. En le quittant, j'ai pensé à ce que j'allais gagner, un homme "libre", mais pas à ce que j'allais perdre, lui. Comme le fait remarquer Louvonda de Puycasquie, on ne choisit pas celui vers qui son coeur se porte.

Je lui ai envoyé la semaine dernière un mail en lui disant que tout était terminé, parce qu'il m'avait fait comprendre qu'il était perdu et qu'il avait besoin de temps pour savoir ce qu'il attendait de nous.

 

"En l'envoyant, j'ai ressenti un grand vide et c'est là que j'ai réalisé que j'étais définitivement amoureuse de lui."

Il m'a rappelée, m'a dit qu'il ne voulait pas ça mais qu'il avait des problèmes perso en ce moment.

Avec sa femme ?

Non, avec sa femme il nage dans le bonheur ! Je ne sais pas si les lectrices qui m'enterrent peuvent imaginer ce que ça fait d'entendre : "ma femme est toujours de bon conseil, heureusement qu'elle est là", ou "hier c'était sympa on s'est fait un petit dîner avec ma femme". Au début de notre histoire, rien n'allait dans son couple, alors je savais quel était ma place et mon rôle. Maintenant qu'ils filent le parfait amour, j'ai du mal à me situer. Comme le disait Réglisse d'Avignon, je lui apporte peut-être un équilibre dans son couple.

Comment tu vois les mois à venir ?

Je suis complètement embrouillée. J'ai peur de le perdre et je ne sais pas quoi faire pour changer les choses. L'autre jour, il m'a dit au téléphone que ce qu'on vivait n'était même pas une relation. Ça m'a fait très mal. En même temps, comment parler de relation quand ça fait quatre mois qu'on n'a pas fait l'amour ? A propos, un petit mot à Ptit coq d'Hulluch : si ma relation n'était basée que sur le sexe, autant dire que je serais sur un trottoir comme tu dis depuis longtemps.

Qu'est-ce que tu penses faire ?

En tant que "maîtresse", on n'a pas d'autre choix que d'accepter les règles du jeu de l'homme, de prendre la place (petite, souvent) qu'il veut bien nous laisser. Et même si on se la joue un peu "j'assume", et je ne culpabilise pas, c'est bien la culpabilité qui nous empêche d'être plus exigeante, et de nous dire qu'on mérite le bonheur. Comme si on s'auto punissait en s'interdisant d'être bien.Je suis triste que notre histoire prenne cette tournure. Mettre son couple en péril ne vaut le coup que pour vivre une histoire idyllique, ce qui n'est plus le cas. A partir de là, à quoi bon continuer pour lui ? Et moi, dois-je écouter mon coeur qui me dit de l'attendre, ou dois-je écouter ma raison qui me dit de le quitter pour me préserver ?

"Pour finir, je voudrais remercier Bulle, Magb6, Lorangel et Momabop pour leur compréhension et leur soutien, et souhaiter bonne route à Steangie, Louvonda, Réglisse, Smaty77, Lilycathia, Ppn63... Et à toutes les femmes dans notre situation."

Suite au prochain épisode...

Camille

kmille80}
kmille80 Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme