Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Le premier rencard oui, mais après ?

Note : (0 vote)
Le premier rencard oui, mais après ?

Parce que notre premier rencard s’est super bien passé, on s’imagine déjà nous reposer sur nos lauriers. Sauf que non. La vie nous a suffisamment feintée pour le savoir : c’est maintenant que tout se joue !

Il est donc à nos côtés, l’homme parfait. On n’y croyait tellement
plus qu’on vit un vrai conte de fée. On en oublierait presque de penser que
c’est également un moment charnière de la relation et ô combien délicat : celui
où il faut songer que le plus compliqué n’est pas de rencontrer un homme mais
de le garder. Hors de question alors de se lancer comme une bleue dans tous les
faux-pas possibles et imaginables. Et parce qu’en matière de faux-pas, j’en
connais un rayon, je vous donne quelques indications sur les trucs à éviter
clairement :

- Vous avez envie de le voir, vous l’aimez, il vous manque
déjà… C’est bien mignon tout ça mais veillez toutefois à ne pas le harceler de
SMS à longueur de journée ; et pire encore, analyser les siens, la
ponctuation qu’il y met ainsi que ses temps de réponse. De mémoire, il n’y a
absolument rien à y gagner (à part passer pour une ado écervelée) et c’est le
meilleur moyen de s’assurer le niveau maximum de contrariété.

- Ca vous saoule que monsieur ait 15 nouveaux contacts
féminins sur Facebook chaque semaine et qu’il donne la priorité aux apéros
entre potes plutôt qu’à vos soirées en amoureux? Dialoguez. Simplement,
ouvertement. Et sans devenir hystérique, merci bien. Le plus important à mon
avis est de rester soi-même, avec ses qualités mais aussi ses défauts. Vous
montrer trop cool est la pire erreur à faire car lorsque votre vrai caractère
resurgira (et croyez-moi, ça arrivera), le prince charmant se montrera surpris
et pas particulièrement avenant. Et il faut le comprendre au fond : votre
« moi » des débuts n’était qu’une vaste arnaque.

- N’hésitez pas à vous montrer au naturel. Et j’entends par
là, inutile de vous brosser les dents 5 minutes avant son réveil ou de ne pas
vous démaquiller quand vous dormez chez lui. Vous ne pensiez tout de même pas
le berner aussi facilement, avec votre trait de liner d’actrice de cinéma
à 7h du matin ? Etre en couple, c’est aussi accepter les petites choses du
quotidien, même si ça doit passer par des aspects un peu moins glam’ que votre
premier baiser passionné. Il est toutefois inutile de péter au lit dès la
première semaine. Il faut savoir rester spontanée… et savoir doser sa
spontanéité.

- Je sais bien que « c’est le bon » et que vous
avez envie de tout lui dire sur vous mais par pitié, veillez à préserver votre
jardin secret et plus encore lorsqu’il s’agit du sujet qui fâche : les ex.
Les hommes ont la fâcheuse tendance à insister pour qu’on leur raconte tout de
notre passé (une relation basée sur l’honnêteté vous comprenez) et ils
n’hésitent pas à nous le reprocher ensuite. Donc voilà, est-ce bien nécessaire
de confesser que vous avez trompé machin avec machin quand vous aviez 16
ans ? Non, évidemment. Il serait capable de prendre ça comme un gage
d’infidélité notoire et de flipper. Tellement de disputes facilement
évitées !

- L’enthousiasme est une excellente chose. Mais certains ont
besoin de d’avantage de temps, les hommes en particulier. Aussi, si vous
montrez trop d’empressement à parler fiançailles, mariage, bébé, le prince
charmant pourrait bien avoir envie de fuir très loin sur son cheval blanc.
Mettre la corde au cou de quelqu’un n’a jamais été la solution. Alors installez
progressivement votre relation, profitez-en et le reste adviendra. Inutile de
stresser car pas de bague au doigt. J’ai d’ailleurs toujours pensé que quand
tout se faisait très rapidement, ça sonnait d’avantage comme la piqûre de
rappel de la pression sociale plutôt qu’un true
love simple et beau. A méditer !

Vous aimerez aussi
art Stephen Wiltshire est capable de redessiner la ville...
Musique On le sait, j'adore les grandes voix, même celles qui...
Geekette Le court-métrage « Strange Beasts » nous interroge sur...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme