Rechercher

Lena Dunham ne veut plus que l'on parle de son poids

Lena Dunham ne veut plus que l'on parle de son poids

Coup de gueule de la part de la star de Girls ! L'actrice Lena Dunham en a ras le bol d'être jugée sur son physique, et on la comprend.

En 2017, les femmes sont-elles toujours des objets, sont-elles toujours jugées sur leur apparence ? La réponse est oui, en particulier lorsqu'elles sortent du moule. Lena Dunham a toujours assumé son corps loin des codes classiques de la beauté : ses formes, sa cellulite, ses vergetures, elle les aime et n'hésite pas à les montrer, donnant l'exemple à toutes celles qui l'admirent.

Ce qui ne l'empêche malheureusement pas d'être critiquée. Il y a toujours des gens pour la trouver "gênante", alors qu'elle n'est que normale, naturelle. Elle-même. Si la plupart des sites américains commentent allègrement ses variations de poids, le site Refinery29 a décidé qu'il était temps de laisser la jeune femme être telle qu'elle est, chose que cette dernière a décidé d'encenser dans un post sur Instagram.

Elle y explique avoir toujours pleinement assumé son corps et sa silhouette : "J'ai accepté que mon corps soit un organisme qui changera toujours, il n'est pas fixe", clame-t-elle avant d'expliquer sa récente perte de poids : "En ce moment, je lutte pour contrôler mon endométriose avec un régime équilibré et de l'exercice. Mon amaigrissement n'est donc pas un triomphe, ni le signe que j'ai finalement cédé aux insultes des trolls."

Le tout avant d'envoyer "de l'amour à tous mes amis qui veulent que la vie soit plus qu'un poids, qui savent que leur mérite ne dépend pas de leur taille, qui se battent pour être vus et acceptés." Un beau message body-positif !

 

Thank you for this @Refinery29. I feel I've made it pretty clear over the years that I don't give even the tiniest of shits what anyone else feels about my body. I've gone on red carpets in couture as a size 14. I've done sex scenes days after surgery, mottled with scars. I've accepted that my body is an ever changing organism, not a fixed entity- what goes up must come down and vice versa. I smile just as wide no matter my current size because I'm proud of what this body has seen and done and represented. Chronic illness sufferer. Body-shaming vigilante. Sexual assault survivor. Raging hottie. Just like all of YOU. Right now I'm struggling to control my endometriosis through a healthy diet and exercise. So my weight loss isn't a triumph and it also isn't some sign I've finally given in to the voices of trolls. Because my body belongs to ME--at every phase, in every iteration, and whatever I'm doing with it, I'm not handing in my feminist card to anyone. So thank you to my girl @ashleygraham for writing so gorgeously about this on @lennyletter (link in bio). Thank you to @tracyandersonmethod for teaching me that exercise has the power to counteract my pain and anxiety, and to @jennikonner for being my partner in FUCK IT. I refuse to celebrate these bullshit before-and-after pictures. Don't we have infinitely more pressing news to attend to? So much love to all my web friends who demand that life be more than a daily weigh in, who know their merit has nothing to do with their size, who fight to be seen and heard and accepted. I love you- Lena

Une publication partagée par Lena Dunham (@lenadunham) le

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme