Rechercher

Les 10 commandements du réveillon

Les 10 commandements du réveillon

Mon défi cette année ? Commencer 2010 avec le même poids sur la balance qu'au 20 décembre 2009. Non je ne compte pas rester chez moi et zapper les réveillons. Juste faire du tri dans mon assiette et suivre ces quelques règles.

6. Très peu, tu sauceras

Même problème qu'avec les crustacés et le beurre : avec la volaille, le piège est dans la sauce. Si je fais l'impasse dessus c'est un peu sec, donc je m'en autorise un filet mais j'utilise un objet magique : une cuillère à sauce "gras et maigre" qui sépare le gras du bon jus. Et si c'est moi qui cuisine, je mise plutôt sur les herbes et les épices pour donner du goût !

7. Les patates, aux enfants tu laisseras

Vu la richesse du repas, j'oublie les pommes de terre sautées et je me sers des marrons, de la jardinière de légumes ou des haricots verts pour accompagner ma volaille : ça équilibre en apportant des fibres.

8. La bûche glacée, tu choisiras

Mieux vaut oublier la traditionnelle bûche pâtissière, de toute façon moi après un repas aussi copieux, je trouve ça un peu lourd. En revanche, oui à la bûche glacée à base de sorbets qui glisse toute seule !

9. Tomber dans la boîte de chocolats, tu éviteras

Certes, le chocolat noir est moins gras et moins calorique que le blanc ou le praliné aux noisettes. Mais comme j'ai décidé de n'en déguster qu'un seul avec mon café, je peux prendre celui qui me fait le plus envie !

10. Beaucoup d'eau, tu boiras

Comme l'alcool apporte des calories vides et qu'en plus, il stimule l'appétit, j'adopte la fameuse règle d'or : alterner un verre de vin (que je fais durer) et un verre d'eau (je la choisis pétillante, c'est quand même plus fun). En plus, je fais d'une pierre deux coups : en m'hydratant bien, je limite les risques de gueule de bois demain matin.

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme