Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Nuits blanches à la féria de Séville

Mes cours de danse sont loin mais je me lance. Première, deuxième, troisième, quatrième... Une pause s'impose. J'irai bien faire un tour à la calle del Infierno, la fête foraine locale, histoire d'admirer Séville by night du haut de la grande roue.

Une (courte) nuit de sommeil et c'est reparti. La journée, la Féria est le théâtre de défilés de calèches et de cavaliers en costume traditionnel à ne pas manquer. Les amateurs peuvent aussi assiter à l'une des nombreuses corridas organisées pour l'occasion.

Pour nous, ça sera une cervezita et une dernière danse car le centre historique m'appelle : visite de la torre del Oro, de la cathédrale, de la magistrale Giralda et du merveilleux palais d'Alcazar... L'après-midi s'achève par une ballade le long du fleuve Guadalquivir et des tapas dans un bar du quartier de la Triana.

À minuit, les feux d'artifice marquent la fin de l'édition 2009 !

En 2010, la Féria devrait déménager et s'agrandir afin d'accueillir toujours plus d'amateurs de fêtes, de 7 à 77 ans, toutes nationalités confondues.

" En attendant l'année prochaine, la fête continue toutes les nuits dans une ville qui ne dort jamais... sauf pour une siesta bien méritée ! "

La rédact'}
La rédact' Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme