Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

On a testé la Morphopigmentation

On a testé la Morphopigmentation

Alors, il faut souffrir pour être belle ?

A vrai dire, oui, un peu... C'est pourquoi tout acte de Morphopigmentation nécessite que l'on applique sur les différentes parties du visage à traiter un gel anesthésiant (celui que l'on utilise avant les vaccins des enfants). Une précaution qui rend l'intervention largement supportable :

"Au niveau des sourcils et des lèvres, ça a picoté un peu mais ce n'était pas douloureux. Pour les yeux, je n'ai carrément rien senti, alors que je pensais que ce serait la zone la plus délicate" témoigne Marilyne.

Ensuite, on obtient, selon celles qui ont éprouvé le procédé, quelque chose à la fois subtil et durable (si l'on effectue une retouche douze mois après, le make-up peut tenir jusqu'à trois ans consécutifs).

Testé et approuvé !

"Je trouve mes traits à la fois plus lumineux et plus affirmés. J'ai allégé mon maquillage de tous les jours, je me contente d'un peu de mascara, de fond de teint, de blush et de gloss... En été, je sors carrément peau nue" conclut Marilyne.

Au final, un effet poopoopidoo sur le visage et le moral !

Marie-Georges Gérard, qui a mis au point cette nouvelle technique, exerce à Lyon et à Annecy (où elle a créé deux centres dédiés à la Morphopigmentation). Renseignements au 04 78 38 18 18,www.mariegeorgegerard.fr

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

J'ai testé… Les masques capillaires made in Sephora
Mode Les masques en question nous promettent des cheveux tous...
J'ai testé : les chewing-gums macaron et crème brûlée signés Air France
Voyage Quand Air France se lance dans la confiserie, c'est pour...
Ces clichés que les bisexuels ne veulent plus entendre
humeur Certaines personnes ont visiblement beaucoup de choses à...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme