Rechercher

Plus confiance dans ma pilule : ça vaut quoi les méthodes "naturelles" ?

Plus confiance dans ma pilule : ça vaut quoi les méthodes "naturelles" ?

Plus envie d'avaler des hormones ? Il existe des alternatives 100% naturelles... mais elles sont loin d'être aussi fiables. Mieux vaut les adopter en connaissance de cause : on les détaille pour vous.

Le moniteur de contraception Clearblue :

"Attends, je fais pipi sur le bâton"

C'est quoi le principe ?

Ce petit appareil (130 euros) évalue le taux d'hormones dans nos urines pour connaître les jours fertiles du cycle. Au départ, on effectue 16 tests sur un cycle pour étalonner l'appareil, puis 8 tests par cycle les mois suivants.

A chaque fois, il faut faire pipi (pas forcément à jeun) sur un stick fourni, à insérer ensuite dans l'appareil.

L'avantage :

L'info est claire. Vert : on peut avoir un rapport sans risque / orange : on fait un test via une bandelette pour savoir où on en est / rouge : le risque est maximum, on se protège ou on s'abstient.

Pas besoin de se prendre la tête avec les calculs, l'appareil bosse pour nous. Et a priori le risque d'erreur est moindre grâce au dosage hormonal, qui donne l'alerte 6 à 7 jours avant l'ovulation.

L'inconvénient :

Le taux de fiabilité annoncé est de 94%. 6 risques sur 100 de tomber enceinte, c'est quand même beaucoup plus qu'avec la pilule ou le stérilet !

Et ce n'est pas donné : en plus du prix de base de l'appareil, il faut racheter des sticks régulièrement. A 40 euros les 16 (pour deux mois donc), c'est plus cher que la pilule.

L'avis du gynéco :

"Cette méthode est plus fiable que la méthode Ogino grâce au dosage hormonal. Mais une erreur est toujours possible et pour que ça marche, il faut être disciplinée et bien se protéger ou s'abstenir pendant la période "rouge". Je ne peux le recommander qu'aux femmes pour lesquelles une grossesse serait menée à terme et qui n'auraient pas recours à l'IVG. Il faut se poser la question de ce que l'on ferait si l'on tombait enceinte et si l'avortement est une possibilité, choisir une autre méthode, plus fiable."

Bilan :

Ces méthodes naturelles de contraception sont bien moins efficaces que le stérilet et l'implant (- de 0,5% d'échec) ou la pilule (- de 1% d'échec sur le papier, 3 à 6% en réalité en raison des oublis) !

On les envisage seulement si on est super sérieuse (pour tenir à jour les calculs ou bien prendre les mesures), bien calée dans notre couple et qu'on ne serait pas catastrophée de tomber enceinte (entre deux grossesses ou si un bébé est prévu dans pas longtemps par exemple).

Sinon, on fuit car le risque de mauvaise surprise est très élevé !

Retour au début du sujet

Découvrez également d'autres méthodes de contraception naturelle : - la méthode Ogino - la méthode des températures- la méthode Billings

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme