Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Test de la Triumph Bonneville T120

Note : (0 vote)
Test de la Triumph Bonneville T120

Gaëlle est une passionnée de moto et elle teste pour nous les véhicules qu'on lui prête. Voici son retour sur la Triumph Bonneville T120.

Hello, moi c’est Gaëlle ou @Epikurienne.

Passionnée de 2 roues à moteur (mais alors plutôt à GROS moteur !) depuis une expérience en Harley-Davidson il y a 3 ans, j’ai décidé de franchir le pas, et pousser la porte d’une moto-école pour passer mon permis A, obtenu non sans mal (la pressiooooon) il y a presque 2 ans. Depuis j’ai parcouru plus de 30 000 kms avec mon Sporster Forty Eight et ici je vais vous raconter mes différentes expériences en balade, plus communément appelées «ride» dans la communauté motarde, avec toutes sortes de motos de différents constructeurs.

Je vous épargne les photos des panneaux de la route des Grands Crus, ce n'était pas le but mais toutes les occasions sont bonnes pour se faire plaisir!

Je suis donc partie en week-end bourguignon pour tester la nouvelle Bonneville T120 de Triumph Motorcycles France, généreusement prêtée par Triumph Elysée Motor Paris. Je précise que cet essai a été fait dans les conditions idéales puisque sur plusieurs jours, en ville, sur l'autoroute et petites routes viroleuses du Morvan et de la Bourgogne, mais aussi sur sol sec et parfois bien humide!

Tout d'abord, la prise en main : EASY! Moi qui suis habituée aux commandes avancées de mon Forty Eight, je n'ai eu aucune difficulté à trouver mes marques et ma position. Je démarre et fait quelques kms dans Paris, la circulation, le périphérique et là, première agréable surprise : LE COUPLE à bas régime!!! Je n'étais pas fan de la version 900cm3 que je trouvais linéaire... Et sans trop de caractère! Donc 1ère belle surprise. Autant vous dire, qu'elle est très agréable en ville et efficace pour sortir des embouteillages.

Départ pour la Bourgogne, on attaque l'autoroute... Alors là, je peux vous recommander d'éviter ou bien d'en faire le moins possible car AUCUNE protection et les cervicales sont mises à rude épreuve, dès les 120km/h. Ok, c'est la même chose avec mon sportster!

Après presque 2h d'autoroute, pour arriver avant la nuit, arrivent enfin les 1ères routes sinueuses de Bourgogne et surtout, la joie d'arriver à l'hôtel parce qu'il faut avouer qu'au mois de Mars, les fins de journées restent bien fraîches...Heureusement, la T120 est équipée de poignées chauffantes!!! "Truc" de vieux, mais quand on y a gouté, on ne peut plus s'en passer et surtout c'est un "luxe" très appréciable lorsque la température descend au dessous des 8 degrés!

J2, départ de l'hôtel sous la bruine, avec ma jolie combi de pluie (2nd degré!!! Une combinaison de pluie n'est JAMAIS jolie) et là, je prends conscience que le mode ROAD (oui oui il y a 2 mode de conduite) n'est PAS DU TOUT adapté aux routes grasses et détrempées et qu'il est temps d'activer le mode RAIN. Il faut avouer que le gros défaut de cette jolie machine, c'est ses pneumatiques... Et avec le couple de la "bête", un joli chassé de l'arrière est vite arrivé. Donc, voilà que je peux me détendre un peu et apprécier l'enchainement des virages avec un moteur un poil moins agressif à bas régime.

Arrivée sur la route des Grands Crus de Bourgogne, le temps se dégage, la chaussée est sèche, j'enclenche le mode ROAD et là, sur ces chemins, je prends immense plaisir. J'apprécie ce couple qui caractérise ce nouveau moteur très joueur, et c'est parti pour les enfilades de virages avec un sourire accroché sur mon visage pour tout le reste du week end.

Franchement, c est une belle surprise que cette nouvelle Bonneville. Elle est jolie, efficace et vraiment très agréable à conduire. De plus, elle est légère (comparée à mon enclume...) et vraiment maniable.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à contacter Antoine chez Triumph Elysée Motor pour aller l'essayer.

moto-1
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme