Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Tout sur le stamping nail art

Tout sur le stamping nail art

Lors de mon dernier anniversaire, je me suis vue offrir un drôle de présent : un kit de stamping nail art...

Pour celles qui ne connaissent pas, il s’agit d’une
technique pour obtenir de petits motifs fantaisie sur vos ongles, au moyen de 3
éléments clés : un pochoir, une raclette et un tampon. Autant vous dire
que pour une néophyte de la manucure comme moi, ça fait légèrement
flipper ; et il y a tant d’étapes à respecter que j’aurais presque
souhaité monter un meuble Ikéa à la place. Mais comme ce truc prenait la moitié
de mon armoire à vernis, j’ai fini par me lancer. Je vous explique !

1) Les premiers pas sont simples : on se fait une
manucure classique avec une base nourrissante puis le vernis de notre choix,
uni de préférence.

2) Ensuite, on peut démarrer les hostilités : sur la
plaque de stamping où se trouvent
tous les motifs, on choisit le notre (j’ai opté pour un petit nœud, a priori pas trop complexe) et on le recouvre
intégralement d’une couche bien épaisse de vernis. Il va de soi que le vernis
en question doit contraster avec la manucure de base. Et comme j’ai un côté
Jeanne Mas, je me suis fait un petit trip
en rouge et noir.

3) À l’aide de la raclette, on enlève le surplus de vernis
du pochoir. Et c’est précisément le moment où l’on se dit que ce n’est pas si
compliqué que ça.

4) Pas de chance, les choses deviennent aussitôt plus
délicates: on place d’abord le tampon sur le motif afin qu’il s’en imprègne. Puis
il faut se dépêcher d’appliquer le tampon sur notre ongle cette fois, pour
avoir le résultat final. Verdict : mon premier nœud noir sur fond rouge
ressemblait surtout à une pâle copie du test de Rorschach.

5) Pas le temps de pleurer sur le résultat toutefois car il
faut recommencer la technique pour tous les ongles. Et je vous passe la phase
où l’on attaque l’autre main, celle avec laquelle on n’est pas à l’aise du
tout. 

6) On finit par le truc le plus easy du monde : le topcoat.
(sur notre manucure ratée)

En vrai, il est tout à fait normal de se louper au début,
c’est une habitude à prendre et pas particulièrement facile. Mais il y a quand
même de petits trucs à savoir :

- Le tampon encreur s’applique délicatement. Quand on
débute, on a souvent peur que le motif ne prenne pas bien et du coup, on appuie
comme une brute. Et bien non.

- Pour obtenir un joli motif, il faut faire basculer le
tampon, d’abord sur la plaque de stamping
puis sur l’ongle. C’est ce mouvement de balancier qui fera toute la différence
et nous évitera de  « baver ».

- Il est préférable de nettoyer les différents éléments du
kit au dissolvant au fur et à mesure du nail
art. Déjà parce qu’on n’a pas trop envie de perdre du temps mais en plus
car une fois le vernis sec, on n’arrive jamais complètement à l’enlever. Un peu
cracra…

Mon avis ?

C’est plutôt drôle d’essayer mais je ne ferai clairement pas
ça tous les jours. Si je reconnais une vraie amélioration de la technique avec
la pratique, encore faut-il avoir l’occasion de s’améliorer ! Le stamping nail art requiert en effet pas
mal de patience. Se rater, recommencer : j’ai beau être féminine, je n’ai
pas spécialement envie de consacrer tous mon temps libre à me dessiner des
nœuds sur les ongles. Justement en parlant de féminité, les motifs stamping sont souvent hyper
« fifille » : des fleurs, des cœurs, des papillons, des étoiles…
Ca sonnerait presque comme le tatouage qu’on regrettera dans 10 ans. Je peine un
peu à ne pas trouver l’idée kitsch. Mais ça, c’est vraiment une question de
goût.

Du coup, je garde mon kit pour les soirées girly. Un peu cliché sans doute que les
manucures entre copines mais il faut bien reconnaître que c’est plus simple de
le faire sur les autres. Quant aux autres jours, je suis cette fille qui ne se
sépare jamais de ses 3 couleurs fétiches : le rouge vif, le brun, le nude. En UNI. Et si j’ai vraiment envie
de fantaisie, j’utilise un dotting tool
(petit instrument tout simple pour réaliser des pois) ou des magnets. Il semblerait que ça me
réussisse d’avantage.

Elle adore Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme