Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Alice Taglioni double la mise

Deux films à l'affiche en une semaine pour cette blonde élégante qui semble avoir un penchant pour les mauvais garçons...

Alice Taglioni double la mise
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

 

Sans arme, ni haine, ni violence

De Jean-Paul RouveAvec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Gilles LelloucheSortie le 16 avril

Cash

De Eric BesnardAvec jean Dujardin, Alice Taglioni, Jean RenoSortie le 23 avrilCaroline de Cocq

Les autres sorties ciné

27 Robes Les Citronniers

Cash et Sans arme, ni haine, ni violence.

C'est qui ?

Une jeune femme de 32 ans qui se trouvait trop coincée lorsqu'elle étudiait encore le piano au Conservatoire national de Paris.

Elle s'inscrit alors à des cours de théâtre et décroche très vite ses premiers rôles.

On la croise dans La bande du drugstore en 2002, on la remarque dans Le cœur des hommes en 2003 et on en tombe raide dingue dans La doublure en 2006.

Ce mois-ci, elle accompagne deux arnaqueurs dans Cash et de Sans arme, ni haine, ni violence.

C'est comment ?

Mis à part l'histoire d'une arnaque habilement montée, Cash ne raconte pas grand chose.

Sorte d'Ocean's eleven à la française, sans style, dans l'air " bling bling " du temps.

En revanche, Sans arme, ni haine, ni violence est une bio réussie d'Albert Spaggiari.

Jean-Paul Rouve y fait un véritable numéro pour nous aider à appréhender avec justesse ce voyou flamboyant.

Mon conseil

Si l'une de vos copines, fan de Dujardin, vous presse d'aller voir Cash, faites-vous porter pâle et allez voir le film de Rouve avec votre chéri.

À noter

Pour convaincre Alice Taglioni, Jean-Paul Rouve lui a tout simplement dit que Romy Schneider aurait été parfaite pour le rôle !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0