Vie perso

Interview "Working Girl" avec Rubi Jones, hairstylist

Que diriez-vous de tout savoir sur sa vie pro ? Ses premières fois, ses meilleurs souvenirs, ses projets rêvés, ... Portrait pro d'une passionnée : Rubi Jones.

Interview "Working Girl" avec Rubi Jones, hairstylist © David McDonald
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Que diriez-vous de tout savoir sur sa vie pro ? Ses premières fois, ses meilleurs souvenirs, ses projets rêvés, ...

Portrait pro d'une passionnée : Rubi Jones.

Sur ta présentation Twitter, on peut lire ça : "I like to finger-wave hair and make ties with my husband". Tu peux développer ?

Je suis coiffeuse professionnelle et j'ai aussi créé : STNTN, une marque de cravates, noeuds et d'accessoires pour homme avec mon mari. Je partage donc mon temps en deux : d'un côté, la coiffure, de l'autre j'aide mon conjoint à travailler le design des dernières pièces pour STNTN.

Le "finger-wave" ? C'est parce que j'adore les coiffures "finger-waves" (avec des vagues crées au doigt), très années 20. D'ailleurs, s'il y a une fête 20's, vous m'y croiserez certainement avec ma robe à franges et mes cheveux crantés.

Rubi Jones

Copyright photo : Lauren Cooper

Que s'est-il passé dans ta vie pro, entre tes rêves de fille et aujourd'hui ?

Ca a était mon déménagement à New York puis à Paris. Deux changements importants et nécessaires pour avancer, autant dans ma vie personnellle que dans ma carrière. Je suis tellement fan de ces deux villes !

Raconte-moi comment tout a commencé. Ta vie en Californie, ton arrivée en France ton métier ?

Après avoir décroché mon diplôme, j'ai quitté le lycée pour une université dans l'Utah. Sur un coup de tête, j'ai décidé de passer un semestre à l'étranger, à Paris et là, j'ai voulu m'inscrite dans une école de coiffure... Et j'ai été reçu !Dès le premier jour là-bas, j'ai eu le déclic et j'ai su que c'est ce que je voulais faire dans la vie. J'ai aménagé à New York, dès que j'ai eu mon diplôme, et j'ai commencé à travaillé dans des salons tels que Bumble and Bumble et Whittemore House Salon. En parallèle, je travaillais comme freelance sur des séances photos et des défilés de mode.

En 2011, je me suis installée en France, avec mon mari et je suis désormais 100% coiffeuse pro. freelance. J'écris aussi pour mon blog de coiffure : She Lets Her Hair Down.

Quelles anecdotes sympas te reviennent en mémoire lorsque tu penses à tes débuts ?

J'ai travaillé dans trois salons à New York et je me rappelle avoir vécu les entretiens les plus bizarres dans deux de ces trois salons. Je ne peux pas vraiment rentrer dans les détails mais je me rappelle être sortie en me demandant ce qui venait de se passer.

Défilés printemps été

A gauche : Défilé Kenzo Printemps - Eté 2012 / A droite : Défilé Fashion Week Paris Printemps Eté 2013

Aujourd'hui lorsqu'on te demande ce que tu fais dans la vie, que réponds-tu ? A quoi ressemblent tes journées ?

Je suis coiffeuse professionnelle freelance. Mon travail change tous les jours, vu que je ne suis pas en salon ! Comme je suis encore "jeune" dans mon métier, j'assiste d'autre coiffeurs, tout en ayant de plus en plus mes propres clients.Un jour, j'assiste un coiffeur sur une campagne de pub pour une grande marque comme Dior. Le lendemain, je coupe les cheveux de mes clients, dans mon appartement. Un autre jour, je coiffe des modèles pour le look book d'un jeune créateur. Ensuite, dès que j'ai du temps libre, j'écris et je poste des photos de coiffures sur mon blog.

Sinon, dès que la Fashion Week pointe le bout de son nez (ça arrive souvent à Paris), vous me trouverez entrain de coiffer backstage pour différents défilés de mode.

Aujourd'hui quels sont les points de ton CV dont tu es particulièrement fière ? Pourquoi ?

J'ai imaginé des coiffures pour un article dans un magazine qui va bientôt sortir. Je suis très fière, il me tarde car l'équipe avec qui j'ai travaillé sur ce projet étant vraiment étonnante. Dès qu'il sort, je vous tiens au courant !

Rubi Jones Hairstylist

Copyright photos : Valérie Dray (gauche) / Lauren Cooper (droite)

Le meilleur conseil pro qu'on t'ait donné et que tu donnerais à ton tour ?

Les choses finissent toujours par s'arranger.

Quels sont les projets fous et rêvés que tu voudrais voir aboutir, un jour ?

Je suis fan de tout ce fait Lula Magazine et j'adorerais travailler pour eux.

Visitez :- son site : rubijones.com- son blog www.sheletsherhairdown.com - le site sa marque pour homme : www.stntn.us

Copyright photos : photo 1 : David McDonaldphoto 2, 6 : Lauren Cooperphotos 3, 4 : instagram (Rubi)photo 5 : Valerie Dray


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
L’adresse email ne sera pas visible
 

#ElleAdoreViePerso