Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Au pays de Shourouk

Note : (0 vote)
Au pays de Shourouk

Tout part de souvenirs d'enfance, mais ses inspirations viennent de l'art contemporain. " J'adore les lignes géométriques avec des couleurs qui flashent. J'aime bien faire quelque chose d'assez kitsch mais de très luxe. Et inversement, j'aime le luxe mais très ludique.

Mes bijoux sur une robe de soirée ? Non mais au secours ! Mes bijoux, je les mets pour aller faire mes courses au supermarché !

J'ai envie de faire des broderies qu'on peut mettre tous les jours, même sur des T-shirts pourris ! ".

Bref, Shourouk fait des bijoux très couture, mais à porter au quotidien, pour "chiquiser" une tenue basique. Pour cela, elle utilise différentes techniques et matériaux : des sequins qu'elle fait vieillir pour leur donner une patine vintage, puis qu'elle brode sur des formes contemporaines ; des tissus nobles, comme le satin de soie, dont elle recouvre les strass ; ou encore des cristaux Swarovski, pour une parure scintillante comme des diamants.

Ses créations étonnantes lui ont valu d'être sollicitée par des marques telles que Lanvin et Swarovski, pour qui elle a créé une pièce en exclusivité. Dernière commande en date : Jean-Paul Gaultier, pour qui elle réalisera les bijoux du prochain défilé haute couture, en juillet 2009.

Pour cette jeune créatrice, qui a monté sa marque en 2007 seulement, les choses semblent aller très vite. Et on l'encourage de tout notre cœur : nous aussi, on a envie de porter des bijoux Shourouk !

La preuve...

Découvrez toutes ses créations sur www.shourouk.fr

Et vous pouvez faire votre shopping sur la boutique en ligne : www.shourouk.fr/eshop/

Copyrights photo du milieu : Aurélie Joly www.aurelyjoly.free.fr Photos de gauche et de droite : Fanny Connille

Vous aimerez aussi
amour Un an auparavant, son amoureux lui avait offert sa bague...
voiture Elle est belle, séduisante et sort sans capote
Danse Cette danse révèle l'âge moyen de chaque étape de notre...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme