Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Ces chansons que je ne peux plus écouter

Ces chansons que je ne peux plus écouter

Avez-vous des morceaux qui, quand ils passent à la radio, font remonter des émotions oubliées ? Moi oui. Et les écouter peut parfois s'apparenter à une torture.

Depuis aussi loin que je me souvienne, je n'écoute que des chansons qui me font ressentir des émotions particulières.
Il y a celles qui me permettent de me faire des films dans ma tête, un
peu comme si j'étais l'héroïne d'un clip, et celles que j'associe à des
événements de mon passé. Celle que j'écoutais lors de mon premier job, la musique du premier film regardé avec mon amoureux... Et toutes celles qui correspondent à des moments beaucoup moins joyeux.
Sans vouloir jouer à celle qui se plaint, j'ai eu quelques années difficiles pendant mon adolescence. J'ai connu la dépression, les mauvais choix, les mauvaises fréquentations.
Moins grave, mais à noter aussi, les déceptions amoureuses, les
manipulations par des personnes que j'aimais profondément et dont
j'étais très proche.
Résultat :
les musiques associées à ces moments de ma vie sont pleines de
souvenirs, souvent parce que je me retrouvais dans leurs paroles, leur
mélancolie. Le point positif, c'est qu'elles ne
passent pas souvent à la radio - des chansons tristes des années 2000,
ce n'est pas courant à l'antenne, Dieu merci. Le point négatif, c'est que quand j'en entends une par hasard, comme par exemple en reprenant mon vieil iPod ou quand elle passe dans un film ou un télé crochet, c'est le drame.Et je me retrouve à pleurer comme une idiote devant The Voice. Bravo moi.
>> Et vous, il y a des musiques que vous ne pouvez pas écouter ?

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

Moby dévoile un album 100 % gratuit
Musique Moby propose More Fast Songs About the Apocalypse, son...
L'eye-liner Harry Potter est tout simplement magique
Culture Les fans de Harry Potter peuvent désormais avoir un...
8 pensées que j'ai eues lors du dernier Rock en Seine
Musique Je n'avais pas mis les pieds au festival parisien depuis...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme