Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Récit d'une expérience givrée

Récit d'une expérience givrée

18 décembre 2008, Méribel. Des hommes et des femmes en combinaisons moulantes s'envoient en l'air. C'est la Coupe du Monde de Freestyle, la grande finale. Vous n'y étiez pas ? Moi, si. Et en plus de reluquer du champion, je m'y suis essayée. Au champion ? Mais non, au Freestyle !

Comme une pro... Une pro ?

Faut-il être tête brûlée ou simplement inconsciente pour s'aventurer sur un parcours de bosses lorsqu'on n'a pas skié depuis... ses 12 ans ? En sachant que j'en ai plus du double, j'oserais dire immature.

Comme à 12 ans, j'ai une folle envie de m'amuser, et je me fous du ridicule.

Pour me remettre en ski, je choisis les 3 Vallées, avec ses 600km de pistes qui en font le plus grand domaine skiable du monde. Et pour flirter avec le pro (-fessionnalisme), je m'installe à Méribel, le berceau des champions. Le Moonpark de la Tougnète et le Snowpark des Plattières seront mes terrains de jeux.

Mon moniteur ESF, Hervé : "Garde bien l'appui sur l'avant des jambes, place tes bras devant toi, comme si tu tenais un guidon de vélo et n'hésite pas à écarter tes skis lorsque la neige est verglacée..." Deux petites journées de remise à niveau bien nécessaires avant d'attaquer les bosses.

Oups... Un whoops !

Heureusement, les codes couleurs existent aussi sur les parcours de ski de bosses : initiation en vert, débutant en bleu... "En rouge et noir, j'exilerai ma peur, j'irai plus haut que ces montagnes de douleur..." Je calme la Jeanne Mas qui crie en moi. Insouciante n'est pas imprudente. Un petit module vert tranquille, le temps de me mettre en jambe. Je commence par un whoops : une succession de petites bosses arrondies et très rapprochées les unes des autres. Le nom me plaît, je me lance. L'objectif ? Amortir au maximum chaque rebond en gardant mes skis le plus possible collés à la neige, et pouvoir ensuite accélérer dans la descente... Tout le contraire de ce que je fais. Qu'à cela ne tienne, je recommence. Sans répit, jusqu'à atteindre une maîtrise parfaite du style. J'ai la journée devant moi.

 

 

 

 

Petit lexique des initiées :

Les freestylers ont leur propre langage, pour opiner du bonnet en sachant (vraiment) de quoi ils parlent, je vous décrypte quelques-uns de leurs mots codés : - Le shaper : à la fois artiste des bosses et gardien du parcours. De sa petite cabane en bois, il oriente les skieurs acrobates, veille à leur sécurité, et, à la nuit tombée, après le passage de la dameuse, parfait la courbe et l'arabesque, à la pelle. - Border cross : enchaînement de virages relevés, de bosses et de sauts sur un même parcours. La taille des virages et des bosses varie selon le niveau : le vert et le bleu promettent déjà de belles sensations !- Big Air : tapis gonflé d'air qui permet de s'initier aux sauts et acrobaties en amortissant la réception (et les chocs).- Box : boîte en bois extérieure à la neige sur laquelle on glisse.- Table : partie en neige plate plus ou moins longue qu'il faut traverser : 3 mètres en parcours bleu, 6 mètres en rouge et 9 mètres en noir.- Baby Pipe : version débutante du half pipe, demi-tube en forme U, taillé dans la neige.- Wall : mur de neige de chaque côté du half pipe.

Chill & Grill...

Ma ténacité réclame une petite pause.

Pour observer les freestylers émérites (et doués), je me rapproche de la cabane des shapers : la "cool zone"...

Radio, transats et barbecue ! Zut ! Je n'ai pas pensé à amener mes chipolatas. (Quelle drôle d'idée, emporter des saucisses crues dans une boîte à pique-nique...) Heureusement, d'autres y ont pensé pour moi et l'ambiance est au partage. Je croque dans mon pain moutarde débordant de merguez, le nez au soleil.

Depuis le Moon Park, une vue imprenable sur le Mont Blanc.

Ma faim de poudreuse me réveille bien avant les premières lueurs du jour. De ma fenêtre, j'aperçois les télésièges qui me mèneront, mon café avalé et mes couches de vêtements enfilées, au sommet des pistes.

 

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme