Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Sidney Chambers, pintes et enquêtes criminelles

Sidney Chambers, pintes et enquêtes criminelles

Et si on profitait de l’été pour lire un peu ? 

Les détectives britanniques, héros de roman ou du petit écran, sont atypiques, charismatiques, excentriques. Vieille dame perspicace, Belge moustachu, inspecteur poète… Leur aspect décalé, peu conventionnel, leur permet toujours de voir et penser les événements sous un nouvel angle et de résoudre les énigmes criminelles qui se présentent à eux. 

Voici venir dans nos bibliothèques, de nouvelles petites cellules grises avec une touche de sainteté, en format poche depuis peu au édition Babel Noir. Mesdames et messieurs, un tonnerre d’applaudissements pour Sidney Chambers et l’ombre de la mort

James Runcie met en scène la vie d’un jeune et séduisant pasteur de campagne, Sidney Chambers, dans le village de Grantchester (proche de Cambridge) au cœur des années 1950. Les cicatrices de la guerre sont encore fraîches dans les mémoires et les comportements, mais le crime, lui, ne s’arrête jamais. Le quotidien de Sidney Chambers devrait avoir des allures des plus ordinaires. Remplir ses obligations pastorales constitue en soi une occupation à temps pleins. Il est pourtant continuellement réquisitionné (par ses paroissiens, son ami inspecteur et sa propre conscience) pour résoudre des affaires criminelles dépassant parfois le bien-être de ses ouailles. Mais il s’agit déjà d’un pasteur peu conventionnel, qui boit des pintes, aime le jazz et admire la gente féminine. C’est un ecclésiastique particulièrement humain, moderne et plein d’humour. Alors pourquoi ne pourrait-il pas être détective en plus ? 

Il craint souvent de ne pas être à la hauteur de sa mission et se désole de ne pas être meilleur prêcheur pour raviver la foi de sa paroisse. Pourtant, en résolvant ces multiples énigmes, Sidney Chambers s’immisce au plus proche de l’être humain, cherche à le comprendre et rétablir la justice, humaine et au-delà peut-être. Le pasteur en plus de ses capacités intellectuelles, possède une sensibilité particulière et agit au nom de sa conscience plutôt que de se contenter des apparences. Son habit ecclésiastique lui permet de s’approcher de tous et d’éveiller soit la confiance, soit la soumission (on ne voudrait pas mentir à un prêtre alors qu’à un agent de police...). 

L’été approchant, ce roman devrait combler les amoureux de policier et l’habit de prêtre éveille indéniablement quelques fantasmes ! Si ce premier volume vous plaît, bonne nouvelle, les enquêtes du pasteur Chambers se poursuivent dans Sidney Chambers et les périls de la nuit (qui n’est pas encore disponible en format poche cependant) et sur le petit écran dans la série Grantchester (deux saisons sont déjà parues).

 

Références :

Sidney Chambers et l’ombre de la mort, James Runcie, Actes Sud, 2016
Sidney Chambers et les périls de la nuit, James Runcie, Actes Sude, 2017

Si vous n'aimez pas lire, vous pouvez vous plonger dans la série TV, tirée du même héros. 

Julia
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme