Rechercher

Une journée avec Rachel, styliste culinaire

Une journée avec Rachel, styliste culinaire

12h30 : un petit saut dans l'appartement de Rachel pour récupérer tout le matériel.

Oh My God ! Un super robot Kitchen Aid sur sa table de cuisine. L'outil indispensable de la bonne pâtissière. Mallette de styliste en main, sac avec toutes les provisions, panoplie de vaisselle, nous filons au studio photo à Clichy.

13h : on file au studio photo !

Nous voilà enfin au studio du photographe culinaire Nicolas Louis, un vrai pro qui travaille sur de nombreux ouvrages, des pubs et avec des bureaux de presse, autour de la gastronomie. Nicolas nous a installé dans le studio lumière du jour au premier étage. Pas besoin d'une multitude de projecteurs. Rachel sort tout son attirail de sa mallette : une pince chirurgicale pour déposer délicatement tous les ingrédients, quelques cutips pour nettoyer les quelques tâches malencontreuses sur les assiettes, un pulvérisateur d'eau pour donner de la fraîcheur et de la brillance, un pinceau pour un nettoyage délicat et quelques épices (paprika, poivre rouge, cumin) pour des touches de couleurs.

En attendant que Rachel fasse sa mise en place, je joue la petite assistante en repassant les torchons. Je tente au maximum d'effacer les plis, en vain, mais Rachel a l'air satisfait du résultat.

14h : première photo...

Une polenta découpée à l'aide d'un emporte-pièce, nappée de tranches de fraises et morceaux fromage frais, surmonté de roquette et de basilic. Rachel a un dilemme : quelle assiette choisir ? A fleurs ou à pois gris. Au final, le motif gris l'emporte, un joli contraste avec le rouge et le vert.

Nicolas s'occupe du réglage de son appareil numérique dernier cri et du cadrage. Rachel fait quelques essais de mise en place des objets, redresse le plat. Tout est très minutieux et il fait chaud dans le studio.

Il ne faut pas perdre de temps avant que la roquette fasse triste mine. Un coup de vapo, quelques clics, la bonne photo est dans l'appareil.

16h : vient le moment des retouches finales !

Après les différentes prises de vue, je rejoins Nicolas qui démarre déjà les retouches des visuels sélectionnés. Quel travail de fourmi mais terriblement passionnant !

Après un brin de vaisselle, un peu de rangement (c'est ça la vie aussi de styliste) nous quittons le studio photo. Je laisse Rachel dans le métro. Elle doit travailler sur une forme de biscuit très particulière pour un évènement à Londres.

Merci Rachel pour cette belle ballade culinaire. Je crois que je vais m'entraîner dès ce soir à faire un peu de stylisme sur mes cupcakes.

Rachel Khoo en quelques lignes...

Mère autrichienne, père malaisien chinois, voyez le résultat : de beaux yeux noirs en amande, une bouche gourmande, un teint de porcelaine, Rachel est totalement craquante. Longtemps domiciliée à Londres, Rachel n'a pas suivi le parcours classique d'un grand chef : une formation d'abord dans la fameuse école Central St Martin pour devenir graphic designer, quelques jobs dans le marketing et les relations publiques, puis direction Paris pour étudier la pâtisserie à l'Ecole de cuisine le Cordon bleu. Depuis, Rachel a un agenda de ministre entre ses séances photos, ses culinary events (dîners évènementiels) à Paris et à Londres, son travail de consulting (elle participe au prochain ouvrage de Marc Grossman de Bob's Juice Bar sur les bagels et donuts) et ses ateliers de cuisine.

A voir aussi...

Une journée avec :- une wedding planner- une critique gastronomique- une majordome- une attachée de presse- une journaliste voyages

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme