Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

J'ai testé les extensions Franck Provost

J'ai testé les extensions Franck Provost

Que faire quand on rêve d'une crinière de sirène alors que l'on a des cheveux (puérils) qui refusent obstinément de grandir ? On mise sur les extensions ! Récit d'une aventure au long cours...

Mon odyssée capillaire débute par un rendez-vous avec Carole, de chez Provalliance, THE référence hexagonale en matière d'extensions.

Pendant de longues minutes, notre spécialiste ausculte attentivement ma tignasse, non pour me chercher des poux mais pour déterminer quel type d'extensions est adapté à mon cas.

Comme j'ai les cheveux épais, elle opte pour des extensions Franck Provost traditionnelles (mais rassurez-vous, les filles aux cheveux fins et au cuir chevelu sensible disposent aussi d'une technique rien que pour elles : le Pixel Extension System).

Elle sélectionne également, grâce à un nuancier, la tonalité d'extensions qui se fondra parfaitement dans mes cheveux naturels.

 

Quelques jours après, je me rends au Centre d'Extensions Franck Provost, rue de la Boétie, dans le huitième arrondissement parisien et confie ma tête au maître des lieux, Adriano.

Pendant deux heures, ce virtuose venu du Brésil pose une à une, au fer à lisser, les cent mèches Hairdreams.

Mèches fixées par le biais d'un point de kératine chauffé à une distance d'un centimètre par rapport à la racine des cheveux.

 

 

La rédact'}
La rédact' Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

J'ai osé... Me teindre les cheveux en rose !
Mode J'en rêvais depuis mes 4 ans. Après différentes mèches...
4 huiles végétales méconnues originaires d’ailleurs
art de vivre L'huile de Yangu, vous connaissez ? Et les autres ? 
Au secours, Instagram me donne des complexes !
instagram A force de voir toutes ses filles "parfaites"...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
Nabilla - Le 18/12 à 15:54

La suite nan ?

Signaler un abus
Haut