Rechercher

La fréquentation du Salon du livre en baisse de 8%

Le Salon du livre de Paris 2008, dont Israël était l'invité d'honneur, a enregistré une baisse de fréquentation de 8% par rapport à 2007, à l'issue d'une semaine marquée par plusieurs incidents liés à la présence de la délégation israélienne, mais aussi par la qualité des débats.

Le Salon du livre de Paris 2008, dont Israël était l'invité d'honneur, a enregistré une baisse de fréquentation de 8% par rapport à 2007, à l'issue d'une semaine marquée par plusieurs incidents liés à la présence de la délégation israélienne, mais aussi par la qualité des débats.

En 2009, l'invité du Salon du livre sera le Mexique, a indiqué le Syndicat national de l'édition (SNE), qui organise la manifestation.

p>165.300 visiteurs en six jours, c'est 8% de moins que l'an dernier et une baisse de 5% par rapport à 2006, selon les chiffres du SNE.

Les entrées payantes sont en forte baisse (-17%), ainsi que les entrées gratuites, réservées notamment aux plus jeunes (-18 ans et étudiants, -29%). Les scolaires ont été 14% de plus que l'an dernier à visiter le Salon, qui a vu une légère baisse du nombre des professionnels du livre (-4%).

Des appels au boycott de pays arabes et musulmans, dont le Liban, avaient précédé l'ouverture du Salon du livre, en raison de la présence d'Israël. Mais ils n'ont eu que peu d'effet sur le nombre de participants.

D'importantes mesures de sécurité avaient en revanche été prises, provoquant de longue files d'attente aux entrées du Parc des expositions.

Vendredi, l'inauguration du Salon par le président israélien Shimon Peres avait été marquée par la chute d'un panneau, qui a fait plusieurs blessés légers, lors d'une bousculade sur le stand d'Israël. Et une alerte à la bombe a entraîné dimanche l'évacuation de 20.000 personnes pendant plus d'une heure.

Pour l'ambassadeur d'Israel à Paris, Daniel Shek, "ceux qui ont tenté d'entraîner le salon dans d'autres directions" ont subi "un échec résonnant". Les rencontres avec les écrivains israéliens ont en effet connu une forte affluence et la librairie consacrée à la littérature israélienne a battu des record de ventes, a-t-il souligné au cours d'un point de presse.

Succès populaire également pour d'autres auteurs: Anna Gavalda, vedette de la semaine, a signé son nouveau roman, "La Consolante" (Ed. Le Dilettante), durant tout le week-end... et poursuivi ses dédicaces dimanche soir pendant plus d'une heure sur le parking du Parc des expositions.

Autre thème de l'édition 2008, les rencontres autour du livre numérique ont montré, selon les organisateurs, qu'"il n'y a pas de frilosité des lecteurs par rapport aux nouvelles technologies".

L'architecture intérieure et la signalétique du Salon avaient été modifiées cette année pour assurer une meilleure circulation des visiteurs. Mais les files d'attente se sont constituées aux entrées, où des portiques de sécurité avaient été installés. "Il faut vraiment aimer le livre pour faire tant d'attente, mais ce sont les mesures a minima qu'il fallait prendre", a souligné le président du SNE, Serge Eyrolles.

Pour succéder au Mexique, dans deux ans, des contacts sont en cours avec l'Egypte, où des voix s'étaient élevées pour appeler au boycott du salon 2008, de même qu'avec la Turquie, a-t-il indiqué.

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme