Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Le bio, le naturel, le greenwashing... comment s'y retrouver?

Le bio, le naturel, le greenwashing... comment s'y retrouver?

Vous l'aurez certainement remarqué, la tendance est au retour au naturel, ou du moins à des cosmétiques plus "propres" et plus sains. Pourtant ce n'est pas facile de s'y retrouver, entre les substances décriées par la presse du jour au lendemain, les marques qu'on pensait vertes et qui finalement ne le sont pas tellement... Voici comment remettre de l'ordre dans vos idées concernant la cosmétique bio et naturelle.

Cosmétique Bio, qu'est-ce que ça veut dire?

Avant de se lancer dans cette aventure, il faut
revoir la définition de la cosmétique bio. On entend par "bio"
les cosmétiques qui portent un label, le plus courant étant le label
"Bio" de la charte
Cosmebio. Bio signifie que les matières premières n'ont pas été cultivées
en utilisant des pesticides, que les producteurs respectent certaines règles
quant à l'écologie et la biodiversité... En cosmétique, c'est la garantie d'avoir
un produit dont la grande majorité des ingrédients sont naturels,
ainsi que d'acheter des produits sans matières potentiellement toxiques ou
dangereuses pour la santé, et très polluantes. Concrètement, en achetant un
produit certifié Bio, on sait pas exemple qu'on ne trouvera pas de
silicones, de parabènes, d'huiles minérales... (pour ne parler que d'eux).

Il faut savoir que chaque label correspond à
une charte qui lui est propre, et dont les exigences peuvent être différentes,
à vous de faire le tri et de savoir ce que vous recherchez. Le label le plus
courant en cosmétique reste Bio de Cosmebio, qui vous garantit un
produit composé à minimum de 95% d'ingrédients naturels, ainsi que de minimum
10% d'ingrédients issus de l'agriculture biologique, et pas d'OGM. Les
pourcentages exacts d'ingrédients naturels et biologiques sont normalement
indiqués sur les emballages des produits.

Un produit labellisé ne peut pas
"mentir", ces labels sont contrôlés par les autorités compétentes et
les produits ainsi labellisés répondent à des critères fixes. Cependant, Bio
ne veut bien sûr pas dire parfait. Par exemple, les sulfates sont autorisés
en cosmétique Bio, mais c'est toujours plus facile de faire la chasse à un ou
deux ingrédients indésirables dans les compositions, que de devoir décrypter
une liste tout entière. 

Et les cosmétiques "naturels" alors?

Les choses se corsent! Malheureusement le terme
"naturel" et ses déclinaisons ne sont soumis à aucune règle,
les fabricants de cosmétiques peuvent donc utiliser ce terme comme bon leur
semble et l'apposer partout sur leurs emballages, à toutes les sauces. Ainsi on
utilise les termes "naturel", "nature" ou
"natural" dans l'appellation ou le slogan de certains cosmétiques
pour les faire passer pour des produits Bio. C'est ce qu'on appelle le greenwashing,
et je vous explique cela un peu plus bas.

Cependant, il existe des produits réellement
naturels, même parfois à 100%, mais qui ne portent pas de label. Les
raisons peuvent être que le produit est 100% naturel mais ne comprend pas
d'ingrédients de l’agriculture biologique, qu'il ne répond pas à un des
critères imposés, ou simplement que la marque n'a pas les moyens de payer la
certification (et non, ce n'est pas gratuit). Par exemple, la marque de
maquillage minéral Lily Lolo, ou encore la marque de soins Weleda. 

Le grand méchant greenwashing

Bien sûr, toutes les marques ont envie de surfer
sur cette tendance du retour au vert, mais beaucoup ne veulent pas faire les
efforts nécessaires. C'est là que beaucoup se sont misent au
"greenwashing" ou "écoblanchiment", c'est à dire le
fait d'essayer de faire passer des produits conventionnels pour des produits
naturels/bio. En quoi ça consiste? Les produits greenwashés présentent tous les
codes qui rappellent la cosmétique bio : packaging épuré, souvent
dans les tons verts et blancs, illustrations "végétales" (fleurs,
fruits...), jusqu'à de "faux logos" : ils ressemblent aux
logos classiques tels que celui de Cosmebio, mêmes codes couleurs, mêmes
formes, et à première vue on croirait presque qu'il s'agit du logo Bio.
Pourtant, en lisant, on s'aperçoit que les textes varient joyeusement :
"x% d'origine naturelle", "sans parabène", "0% de sulfates"...
on peut tout imaginer, puisque ces logos sont fabriqués de toute pièce. 

Quelques indices pour les démasquer?
Méfiez-vous des marques qui se mettent à sortir des produits
"naturels" du jour au lendemain, et surtout, vérifiez toujours que
les produits présentent un logo officiel! Si vous vous y connaissez un peu en
lecture de listes d'ingrédients (INCI), un rapide coup d’œil vous permettra de
constater si le produit est vraiment naturel.

En illustration, vous verrez à gauche les
logos officiels des labels Bio les plus connus, et à droite une série de logos
inventés de toute pièce, qui n'offrent pas de garanties officielles!

Cet article vous a plu? Pour aller plus loin je vous propose :

Mon expérience avec le Bio, ce que ça a changé pour ma peau

Pour ne plus se tromper entre "Bio" et
"naturel"

Les préjugés sur le bio : pas efficace, argument marketing,
cher, pas glamour...?

Florence, The Flonicles

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

4 huiles végétales méconnues originaires d’ailleurs
art de vivre L'huile de Yangu, vous connaissez ? Et les autres ? 
Des plantes et des femmes
santé Entre pratique ancestrale et phénomène de mode,...
3 Glaciers artisanaux pour les amoureux de glaces
astuces Les becs sucrés le savent pertinemment : il n’y a pas...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
cestsilya - Le 24/10 à 00:12

je trouve que tu as bien abordé le thème, j'espère que ça servira aux personnes perdues!

Signaler un abus
Haut