Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Le calme après la tempête...

Dans les années 90, Cyndi devient porte-drapeau infatigable de la cause féminine et des minorités.

DR / Legacy Epic

A la garçonne s'il vous plaît !

Pour son interprétation de " The World Is Stone " puis son quatrième opus Hat Full Of Stars en 1993, exit la panoplie d'extravagante. Cyndi revient sobre, classieuse et sereine, avec un look plus sage.

"En 1989, j'ai voulu tout arrêter. J'avais besoin d'une pause pour concilier art et industrie, comprendre qu'on pouvait gagner de l'argent sans se compromettre et en conservant ses valeurs. Ce look enfantin et masculin à la Gavroche avec chapeau melon, correspond à mon état d'esprit d'alors.

Mon look évolue au gré de mes envies et du monde dans lequel je vis.

Mes chansons étaient inspirées de ce que j'avais vu dans mon enfance."Sally's Pigeons" évoquait l'avortement, "A Part Hate", le racisme quotidien. Aujourd'hui encore, je m'inspire de ceux que je vois se battre pour survivre à ma porte."

Jo Ann Toy

Quand Cyndi fait son cinéma

Plutôt échevelée Cyndi sur cette photo, non ? On est bien d'accord. Vous n'aurez donc aucun mal à nous croire quand on vous dira que dans Vibes, son premier film, elle campait... une coiffeuse ! "Ce qui fait l'unicité de ce look, c'est la superposition des vêtements. En mode comme en musique, je cherche la fusion idéale des styles et des talents. Pour Bring Ya To The Brink, quand ma manager m'a suggéré d'enregistrer un album dance, j'ai posé mes conditions : des titres inventifs et de vraies rencontres avec des artistes, pas seulement des techniciens, qui sachent allier l'organique à l'électronique. Moi en studio à choisir des morceaux envoyés par un réalisateur qui m'aurait dicté sa loi, c'est mal me connaître !"

"Je produisais déjà des albums quand eux étaient encore à l'école ! "

Robert Lewis

Sisters Act

Dans les années 90, Cyndi devient porte-drapeau infatigable de la cause féminine et des minorités. Elle chausse ses talons compensés et retrousse les manches de sa chemise à carreaux. L'heure est à la lutte.

"Au milieu des années 90, j'ai parcouru le monde pour promouvoir la compilation Twelve Deadly Cyns et je suis rentrée aux Etats-Unis avec une image plus juste de mon pays. Aujourd'hui encore, l'égalité pour chacun doit être synonyme d'égalité pour tous. Et malheureusement, certains souffrent plus que d'autres : les afro-américains, les femmes et la communauté gay. Si des chansons comme "Sisters Of Avalon", "True Colors" ou "Shine" témoignent que l'on peut vivre ensemble dans la tolérance, alors j'ai gagné. Je ne peux pas rester sans rien faire, c'est mon sang sicilien ! "

}
Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

Les 3 articles féministes à lire cette semaine #19
Féminisme Chaque semaine, je vous propose 3 articles féministes à...
L'eye-liner Harry Potter est tout simplement magique
Culture Les fans de Harry Potter peuvent désormais avoir un...
Moby dévoile un album 100 % gratuit
Musique Moby propose More Fast Songs About the Apocalypse, son...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme