Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Noyer sa colère dans le ménage

Noyer sa colère dans le ménage

Est-ce que vous aussi, lorsque vous êtes énervées par votre conjoint, vous faites le ménage ?

Je vous pose cette question parce que j'ai constaté avec effroi qu'àchaque fois qu’on s’embrouille, je fais le ménage.

Cette colère ménagère me pousse à nettoyer à la javel le plan de
travail de ma cuisine et les joints de la machine à laver, à trier mes placards
de salle de bain et jeter les produits de beauté et autres cosmétiques périmés,
à faire les vitres et astiquer les miroirs, à classer les documents et autres
factures, à passer le balai, aspirer dans les coins, laver le parquet...

En gros, je me défoule dans tâches ménagères plutôt que de péter un
câble. Parce que casser la vaisselle, ça coûte un rein et ça sert à rien,
gueuler devant les enfants, ce n'est pas terrible voir traumatisant et claquer
la porte, je ne sais pas faire... et si je ne m'occupe pas les mains et
l'esprit, je tourne en boucle, je rumine et pire, je peux harceler jusqu'à ce
que mort de mon ennemi s'ensuive. J'ai des gènes de pitbull, je suis capable de
continuer un frittage en règle pendant des heures.

Et comme c'est juste humainement pas possible de me supporter dans ces
cas là, j'ai trouvé la parade ultime pour éviter de faire fuir en courant mon
interlocuteur : le ménage !

Maintenant, je me demande combien de femmes (ou d'hommes d'ailleurs)
se réfugient également dans les tâches bassement ordinaires pour s'occuper
l'esprit et se dépenser physiquement au lieu de débattre stérilement des heures
durant ?

 Vous faites quoi vous quand
c'est la fête à la maison ?

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

Les 3 articles féministes à lire cette semaine #17
Féminisme Chaque semaine, je vous propose 3 articles féministes à...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme