Rechercher

Printemps-Eté 2008 / Femme / Milan / Défilé Antonio Marras

PRINTEMPS-ETE 2008 / MILAN / PRÊT-A-PORTER / FEMME / DEFILE ANTONIO MARRASAntonio Marras joue avec les émotions et la poésie dans chacun de ses défilés. Il s'amuse à créer des univers particuliers remplis de magie autant chez Kenzo, où il est directeur artistique, que sur son propre label dont il a présenté la dernière collection cette semaine à Milan. Inspiré d'une femme sur l'eau, héroïne d'une chanson célèbre en Italie, l'élément naturel devient le fil conducteur de ce défilé. Des longues tuniques plissées, des sarouels semblant flotter dans l'air, des robes et blouses aux fleurs brodées s'étirant le long des vêtements, des paillettes et des sequins disséminés par-ci, par-là. Dans les tons de noir, gris, violet, jaune, corail, les silhouettes expriment à la fois le confort et la légèreté, tout en dévoilant à chaque passage la richesse des détails et des matières. Avec interview d'Antonio Marras en français. Musique: défilé

PRINTEMPS-ETE 2008 / MILAN / PRÊT-A-PORTER / FEMME / DEFILE ANTONIO MARRAS
Antonio Marras joue avec les émotions et la poésie dans chacun de ses défilés. Il s'amuse à créer des univers particuliers remplis de magie autant chez Kenzo, où il est directeur artistique, que sur son propre label dont il a présenté la dernière collection cette semaine à Milan. Inspiré d'une femme sur l'eau, héroïne d'une chanson célèbre en Italie, l'élément naturel devient le fil conducteur de ce défilé. Des longues tuniques plissées, des sarouels semblant flotter dans l'air, des robes et blouses aux fleurs brodées s'étirant le long des vêtements, des paillettes et des sequins disséminés par-ci, par-là. Dans les tons de noir, gris, violet, jaune, corail, les silhouettes expriment à la fois le confort et la légèreté, tout en dévoilant à chaque passage la richesse des détails et des matières. Avec interview d'Antonio Marras en français.
Musique: défilé

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme