Rechercher

Printemps-Eté 2008 / Femme / Paris / Défilé Valentino

PRINTEMPS-ETE 2008 / PARIS / PRÊT-A-PORTER / FEMME / DEFILE VALENTINOM. Valentino a encore frappé et pour la dernière fois pour le prêt-à-porter. Avant de faire ses adieux à sa maison de couture lors de la présentation de sa collection Haute-Couture en janvier 2008, le couturier a fait défiler ses modèles pour l'été 2008, dans une ambiance joviale et émotive. Le ton est donné dès la première partie où les filles se croisent, vêtues de robes aux couleurs rose, jaune, violet, blanc ou à pois. Chaque tenue demeure différente, impeccable, précieuse et remplie de détails tels une broderie qui s'échappe, un nÅ"ud qui apparaît, des plis ëpageû qui trouvent demeure sur les cols ou en bas des manches, une encolure arrondie qui se dessine, un drapé qui s'épanouit. Les robes du soir apparaissent, soit bustier, soit à bretelles, charmeuses et élégantes. Nous les retrouverons certainement sur les tapis rouges du monde entier. Quant au salut du couturier italien, devant une ë standing ovation û, il nous a laissé sans voix. Avec interview de M. Valentino.Musique: défilé

PRINTEMPS-ETE 2008 / PARIS / PRÊT-A-PORTER / FEMME / DEFILE VALENTINO
M. Valentino a encore frappé et pour la dernière fois pour le prêt-à-porter. Avant de faire ses adieux à sa maison de couture lors de la présentation de sa collection Haute-Couture en janvier 2008, le couturier a fait défiler ses modèles pour l'été 2008, dans une ambiance joviale et émotive. Le ton est donné dès la première partie où les filles se croisent, vêtues de robes aux couleurs rose, jaune, violet, blanc ou à pois. Chaque tenue demeure différente, impeccable, précieuse et remplie de détails tels une broderie qui s'échappe, un nœud qui apparaît, des plis ëpageû qui trouvent demeure sur les cols ou en bas des manches, une encolure arrondie qui se dessine, un drapé qui s'épanouit. Les robes du soir apparaissent, soit bustier, soit à bretelles, charmeuses et élégantes. Nous les retrouverons certainement sur les tapis rouges du monde entier. Quant au salut du couturier italien, devant une ë standing ovation û, il nous a laissé sans voix. Avec interview de M. Valentino.
Musique: défilé

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme