Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Thonga Beach Lodge et Durban

Au bout du monde : la mer à Thonga Beach Lodge

Après un gros transfert, avec route, avion Johannesburg-Richard's Bay, reroute, le prof de plongée de Thonga Beach vient nous chercher, et nous explique qu'il y a encore une heure et demie de route cahoteuse jusqu'au lodge. J'en ai marre !

Mais tous ces efforts valent le coup. Normal, il faut suer un peu pour arriver au bout du monde. Ca se mérite.

Apothéose du voyage : l'Océan Indien. Une plage sublime, immense, et personne...

Ambiance très Robinson. La déco est belle, naturelle et minimaliste. Le lodge est complètement paumé, et on se rend vite compte qu'ici, tout est un exploit : les provisions, l'eau chaude, les petits luxes variés de l'endroit. Tout a été arraché à la force de la volonté.

Les propriétaires du lodge, Kevin et sa femme Bev sont incroyablement attachants et très présents.

Chaque jour, sur un bout de papier sur l'oreiller, on a le droit à une maxime :

" Believe in the beauty of your dreams " ou autre. Et on se dit qu'en effet, il faut y croire pour arriver à ça.

On est extraordinairement déconnectés, mais on a quand même droit à des super dîners, et un service, là encore, ultra chaleureux et attentionné. On n'oubliera pas tous ces gens si adorables.

Le safari en mer, à bord d'un zodiaque, est houleux mais spectaculaire. A la clé, des baleines à bosse tout près de nous, et mon fils est comme un fou. Certains ont le mal de mer. Ca bouge pas mal. Mais c'est beau. Pour ceux qui aiment la plongée, c'est un très beau coin aussi.

Le départ est un peu mélancolique. Ici, on a l'impression que le temps s'arrête et que rien de mauvais ne peut arriver.

Passage rapide à Durban

Retour par la route, et on reprend l'avion à Durban. Je suis restée très peu de temps dans cette ville, mais assez pour y sentir une électricité incroyable, une énergie très particulière. Ca me donne envie d'y revenir un jour, et surtout de voir Le Cap. Tout le monde me dit que c'est magnifique.

On ne fait pas le tour d'un tel pays en une fois.

Bye bye. En transit à Johannesburg, on se fait masser à l'aéroport, et après, gros dodo pour retour en forme à Paris.

La rédact'}
La rédact' Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme