Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Journal de Mrs Catastrophe

Moi, ma famille, mes vacances... Je vous dis tout ici ! Bienvenue dans mon journal intime...

Fiches d'identité :

Moi

Prénom : IsabelleAge : 35 ansVille : St-Nom la Bretèche (78)Qualités : optimiste, tenace, altruisteDéfauts : malchanceuse, mauvaise conductrice de pédalos, papillons-phobienne

Chéri

Prénom : MaximeAge : 36 ansVille : St-Nom la Bretèche (78)Qualités : bon conseiller, guide culturelDéfauts : impatient, mauvais guide

Les enfants

ElodieAge : 13, 5 ansVille : St-Nom la Bretèche (78)Qualités : économe, ambitieuse, honnêteDéfauts : en crise d'adolescence, vénale, trop franche

CamilleAge : 7 ansVille : St-Nom la Bretèche (78)Qualités : obstinée, tobogganraphile, à l'aise,Défauts : déjà en pré-adolescence, sportive, vomisseuse professionnelle

HugoAge : 2 ansVille : St-Nom la Bretèche (78)Qualités : parle peu, peur de rien, pas gourmandDéfauts : casse-cou, ne sait pas encore nager, baveur,

Les pièces-rapportées

SylvainAge : 14 ansVille : Lyon (69)Qualités : riche,Défauts : naïf,

J-14 = Samedi 16 août = 2ème semaine de vacances

2 semaines que nous sommes en vacances ! Après quelques jours de plage, nous avons décidé de partir en balade pour visiter les petits villages de Provence. Je ne te cache pas, cher Journal, que nous avons eu beaucoup de mal à convaincre Elodie de nous suivre, parce que évidemment, visiter un village "où il n'y a rien", "c'est super chiant".Mais bon, finalement, toute la famille s'est préparée pour cette journée en mode "-touriste qui- connait- rien- et- qui- veut- tout- voir- et- qui- prend- plein- de- photos- partout-". Je vous passe les détails (nous près de la fontaine, nous devant le terrain de pétanque...)

1ère visite : la place du village :

Ah ! que c'est beau une petite place de village toute tranquille... avec des petits vieux sur les bancs qui dévisagent votre marmaille bruyante.

Bref, évidemment quand on visite en plein été, on a chaud. Conséquence directe : lorsqu'on passe devant un marchand de glaces, un message automatique est envoyé aux cerveaux des bouts de chou qui réclament immédiatement "maman, on veut une glaceeeeeeuh". Résultat, on s'est pris pour 35 euros de glaces italiennes, avec pour chacun, un parfum différent parce que sinon, c'est trop facile.Mais voilà, le truc, c'est qu'un enfant de 2 ans, lécher tous les côtés de la glace pour éviter que ça dégouline de partout, il ne comprend pas. Conclusion : j'ai dû manger deux glaces en même temps parce que Chéri et les deux enfants ne voulaient pas terminer la glace d'Hugo "parce qu'il a mit sa bave dessuuuuusss". Alors que moi, c'est bien connu, je suis immunisée.

2ème visite : l'église

Dans la famille, on n'est pas tout à fait ce qu'on appelle les plus croyants, mais Chéri tenait absolument à nous montrer l'église. Parce que c'est important pour notre culture G et qu'en plus, lui, il aime bien nous raconter des tas de trucs en prenant son air savant.

Bien sûr, il ne faut pas que je vous dise que je sais très bien qu'il ne fait que lire d'un œil discret les panneaux d'affichage.

Ça pourrait vexer son orgueil de mâle.C'est parti donc pour la visite de l'église du village...Cela faisait à peine plus de 5 min qu'on était rentrés que déjà, Camille, se sentait mal. J'imagine bien, qu'à son âge, voir des crucifix partout, je n'aurais pas tellement aimé...D'ailleurs, elle a tellement pas apprécié qu'elle nous a tout vomi dans la coupe d'eau bénite...Inutile de te dire qu'on a légèrement écourté la visite...

3ème visite : le musée des papillons.

Je n'aime pas les papillons. Mais, les enfants tenaient tellement à visiter ce musée, que je me suis sacrifiée. Je restais accrochée à Chéri : d'une part pour me guider (vu que je fermais les yeux) et d'autre part, pour qu'il me protège si jamais un de ces volatiles se décrochait de son mur pour venir me sucer le sang (je me trompe peut-être avec les chauves-souris là, non ?).

Encore une fois, Chéri a joué les guides en nous récitant les panneaux d'affichages... mais passons. Ce qui va retenir ton attention, cher Journal, c'est la fin de la visite. Oui, parce que Chéri me guidait si bien que je me suis prise les pieds dans une table et que

je me suis étalée de tout mon long dans ce fichu musée sous les yeux ébahis des autres visiteurs...

Le pire, c'est que le premier qui s'est précipité pour me relever, ce n'était pas mon homme, mais plutôt le soigneur... Celui-là même qui avait des papillons, vivants, accrochés à sa blouse...J'aime pas les papillons...

La prochaine fois, je te raconterais le fameux mal de mer des enfants...

*_15282481f5b41239a9}
*_15282481f5b41239a9 Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

3 Glaciers artisanaux pour les amoureux de glaces
astuces Les becs sucrés le savent pertinemment : il n’y a pas...
Nous n’étions pas si loin de Despacito !
Musique Cet été « Despacito » est devenu le clip le plus vu de...
Une délicieuse tarte aux pommes 100% maison
art de vivre La tarte aux pommes est un grand classique, mais n’en...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme