Rechercher

Danse et projections vidéos se conjuguent dans les shows magiques d’Enra

La troupe de danse japonaise Enra produit de sublimes performances qui associent expression corporelle et art du numérique.

Créé en 2012, le collectif ENRA rassemble des artistes aux talents multiples dans des shows muets où fusionnent art vidéo et spectacle vivant. Projetées sur un écran derrière les artistes, les images sont synchronisées avec les mouvements des danseurs pour un effet captivant.

A la direction artistique, Nobuyuki Hanabusa est un spécialiste de la conception graphique. Sa carrière a débuté par des collaborations avec la pub et avec le milieu du jeu vidéo, ainsi que par la production de vidéos diffusées lors de grands événements musicaux. C’est donc lui qui porte la partie graphique des projets, ainsi que la plupart de la création musicale.

Avec lui, ce sont aujourd’hui 8 artistes qui interprètent des tableaux de styles très différents. Tous sont danseurs d’influences les plus variées. L’un pratique une street dance puissante mêlée d’arts martiaux, une autre utilise avec grâce les engins de la gymnastique rythmique tandis qu’un troisième joue avec les lumières tout en jonglant.

Ce groupe d’artistes s’est fait connaître notamment par la performance réalisée pour fêter le choix de Tokyo pour recevoir les JO de 2020. Ils se sont produits lors de nombreux événements au Japon, mais aussi dans le monde entier. En France, leur représentation intitulée « FILMS » en hommage au cinéma a introduit la cérémonie de remise des prix au Festival de Cannes 2015. Leur concept créatif unique en son genre a déjà influencé d’autres danseurs.

Il semblerait que le nom de la troupe soit un dérivé de enenra, qui est un yōkai (un monstre du folklore japonais) capable de se transformer en fumée. Comme elle, ce collectif invente des créations éphémères propices à la rêverie et à l’illusion. On vous laisse apprécier leur univers !

 

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme