Contribution de
login334712
Psycho   sexo-psycho  

Il me faut un mec et vite !

Les copines ont dû se passer le mot et n'en finissent pas de se marier. Sans parler de mes envies de torses velus. C'est décidé, cet été, je suis maquée. Mon plan d'attaque en 5 points :

Il me faut un mec et vite !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Les copines ont dû se passer le mot et n'en finissent pas de se marier. Sans parler de mes envies de torses velus. C'est décidé, cet été, je suis maquée. Mon plan d'attaque en 5 points :

1 - Je multiplie les opportunités

Il n'y a pas besoin d'avoir fait l'ENA (ni même d'avoir eu son brevet des collèges) pour le savoir : la probabilité que vous rencontriez quelqu'un est proportionnelle aux occasions que vous provoquerez... ou pas. Conclusion : multipliez les inscriptions sur les sites de rencontres , préférez une soirée dans un bar à un " apéro-filles " chez une copine. Ne vous braquez pas quand on vous parle du frère du voisin de l'ex-boulanger de la meilleure amie d'un pote. On ne sait jamais. Et puis vous aurez au moins un sujet de conversation d'un quart d'heure, en lui demandant comment il a connu votre pote.

2 - Je fréquente des copines célibataires

Oui, c'est de la discrimination pour les autres, mais "c'est le jeu ma pauvre Lucette". Les couples attirent les couples, et les célibataires, les célibataires : pour mettre toutes les chances de notre côté, on préfère la présence de copines célibataires , qui en plus de vous motiver à sortir quand vous ne l'êtes pas, feront peut-être de très bon appâts.

Et puis bon, entendre parler du choix du traiteur du mariage , quand ça fait 4 mois qu'on n'a pas galoché. Il y a plus passionnant non ?

3 - J'enlève mes œillères

On a toutes entendu au moins une fois ce genre d'histoires : "ils n'ont jamais été très loin l'un de l'autre, mais il leur a fallu des années avant de se regarder (enfin) avec les yeux de l'amour". On essaye donc de mettre les compteurs à zéro, d'arrêter de croire que votre vieux pote d'enfance est asexué, que ce mec qui nous court après depuis des mois et un branquignole, et on essaye de les regarder avec un regard neuf, débarrassé de nos certitudes d'antan.

4 - J'élargis mon horizon

Sous-entendu, je me détends un peu sur les critères du portrait robot de l'homme de ma vie . J'arrête de croire qu'il doit absolument faire entre 1,80m et 1,82m, être poissons ascendant gémeaux, avoir un bon taf mais du temps, être romantique mais pas gnangnan... En bref, je me laisse surprendre par le coup de foudre, qui frappe souvent (et heureusement) là où on s'y attend le moins.

5 - Je me montre dispo...mais pas trop.

Oui, parce que la fille souriante, pétillante et curieuse, ça marche mieux que celle qui fait la tronche et qui ne décroche pas un mot. Mais beaucoup moins bien aussi que celle qui a comme une pancarte dans le dos "cherche un mec pour surtout pas rentrer seule ce soir parce que ma vie est tellement pourrie que tu comprends si tu pouvais l'égayer ça serait cool à tout de suite". (oui, c'est un grand panneau).

Bon, et on garde quand même en tête qu'on est un peu serrées niveau timing, alors qu'on se mettra en quête du "bon" une autre fois.

Pour l'instant, on y va sans prise de tête, en se disant que ça n'engage à rien : soyons curieuses et frivoles !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0