Rechercher

La disparition d'Alice Creed

Quand les Anglais s'emparent d'un simple fait divers crapuleux, cela devient un film éminemment bien mis en scène, et efficace.

Pourquoi y aller ?

Parce qu'on y retrouve Gemma Arterton, la coqueluche british d'Hollywood, vue cette année dans Prince of Persia, dans Le choc des titans, et en James Bond Girl dans Quantum of Solace. A 24 ans.... Rien que ça !

Parce que cette histoire d'enlèvement très méthodique, est prenante.

Parce que c'est filmé de manière hyper chorégraphié, ce qui permet quand même une certaine prise de distance. Bienvenue dans ce huis-clos étouffant.

Parce que l'un des preneurs d'otage est joué par Eddie Marsan, vu dans le Sherlock Holmes de Guy Ritchie.

Parce que c'est un film british, donc hyper méthodique.

 

 

Ca parle de quoi ?

Deux gangsters décident d'enlever une jeune fille contre rançon pour devenir "millionnaires".

Sauf que si tout se passait bien jusqu'à l'enlèvement, l'affaire se corse quand il s'agit de garder la demoiselle, moins docile que ces deux truands ne pouvaient l'espérer. Elle est rebelle, mais elle est belle, aussi...

La disparition d'Alice Creed de J BlakesonAvec Gemma Arterton, Eddie Marsan, Martin CompstonSortie le 1er juillet 2010

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme