Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Polars scandinaves

Note : (0 vote)

Les stars du genre

Polars scandinaves

Retour au sommaire

Henning Mankell

Le cerveau de Kennedy, Seuil, 2009

Le pitch : Thriller politique, à bout de souffle. Louise, une archéologue suédoise , face au suicide de son fils, découvre le cynisme des puissances de l'argent, à travers une enquête qui, à travers l'Europe et l'Afrique, la mènera à une effroyable vérité.

On adore : Le voyage d'une mère de la Grèce à l'Afrique, en passant par la Suède et l'Australie.

Leif Davidsen

À la recherche d'Hemingway , Gaïa, 2010

Le pitch : C'est un paisible professeur d'espagnol danois en vacances... Mais alors, comment John Petersen se retrouve-t-il à Cuba, dans un inextricable affaire d'espionnage ?

On adore : En plus du suspense, l'ambiance polar latin, mi-"Cuba nid d'espion", mi-Paradis Latino, vu par un anti-héros ordinaire.

Arnaldur Indridason

Hypothermie, Métaillié, 2010

Le pitch : Dans les environs de Reykjavik, un commissaire hanté par un souvenir douloureux s'emploie à démêler patiemment plusieurs intrigues enchevêtrées (un suicide qui n'en est peut-être pas un, deux disparitions). Mère étouffante, couples destructeurs, dans une Islande paradoxalement silencieuse, voire paisible sous le poids de l'hiver. Style sobre, héros touchant : on est fan.

On adore : L'omniprésence de la nature, de la lande, des lacs, le rythme lent du récit ; et surtout le commissaire Erlendur : émouvant, charmeur, entêté.

 

Jo Nesbo

Le chasseur de tête, Gallimard, 2009

Le pitch : Roger Brown, chasseur de tête à Oslo, cambriole aussi ceux qu'il recrute, pour maintenir son train de vie et celui de son épouse. Sauf qu'un jour , c'est le cambriolage de trop : Clas Greve se révèle être bien plus dangereux que Roger ne l'aurait pensé.

On adore : Ce récit truffé de rebondissements et le face à face entre deux pros de la manipulation. Qui gagnera et à quel prix ?

Gunnar Staalesen

Les Chiens enterrés ne mordent pas, Gaia, 2009

Le pitch : A Oslo, Varg Veum, privé dur à cuire, est embarqué dans une histoire compliquée à souhait, très thriller américain : une société de recouvrement bidon, une ex-petite amie, une photographie mystérieuse, des hommes assassinés les uns après les autres... Un roman comme un labyrinthe : une fois qu'on a mis un pied dedans, on est obligé de continuer sans lâcher jusqu'à la dernière page.

On adore : Oslo, la ville, que j'ai découverte, comme si j'y étais.

Vous aimerez aussi
Famille Une vidéo qui pourrait totalement promouvoir la fête des...
On adore Cette campagne publicitaire pour Ikea explique comment...
On adore Les ingrédients sont simples : un bol d'eau chaude et...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme