Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Coulisses et défilé de Gaspard Yurkievich

Gaspard Yurkievich est ce créateur dont on entend tant parler depuis deux ans déjà. Pour situer, il est en grande partie responsable du retour du noeud en 2007. Un petit tour dans les coullisses de son défilé puis une idée de sa collection printemps-été 2008, donnera-t-elle encore le ton des tendances à venir ?

Entrer dans les backstage d'un défilé, c'est un peu comme devenir invisible.

Plus d'infos :

Site web : gaspardyurkievich.comBoutique Gaspard Yurkievich : 43, rue Charlot - 75003 Paris

Tout le monde est tellement affairé que j'ai l'impression d'abord de déranger, puis je me rends vite compte qu'en réalité personne ne fait attention à ma présence. Même pas pour éviter de me marcher sur les pieds par exemple.

Les mannequins se font maquiller ou coiffer.

Parfois assises, souvent debout ou sur un coin de table.

Elles sont toutes très jeunes et très minces. Difficile de les distinguer : Qui est Elena ? Ana ? Adelina ? Eva ? Toutes diaphanes, toutes en A, toutes en tee-shirt loose, slim taille 24, converses ou ballerines et immense cabas.

Les tenues sont préparées sur les portants à côté de la photo du mannequin qui défilera avec.

Les looks ont l'air sublimes, j'ai hâte de les voir portés !

On s'affaire de plus en plus, les coiffeurs et maquilleurs s'entassent et font les magiciens : les filles sont transformées.

Regard de braise, bouche éteinte, teint d'albatre et cils si longs qu'ils font des ombres sur leur nez. Très 60's avec une touche 80 : des formes très géomètriques sur les paupières, mais peu présentes.Gaspard, très zen, pour tout vous dire j'étais sûrement plus stressée que lui, du moins en apparence, déclare qu'il est temps de passer à l'habillage et fait signe aux journalistes qu'il n'y a plus grand chose d'intéressant à voir.

Le tout trente minutes après l'heure prévue du début du défilé quand même !

Les filles se déshabillent et s'habillent sans pudeur.

Cliquez ici pour découvrir les coulisses des défilés en vidéo...

Le temps presse. Je file dans la salle qui est déjà pleine. La lumière est encore allumée. Les regards se cherchent. Qui est assis ? Qui est debout ? Qui possède le dernier it bag ? Qui a la tenue la plus cohérente ? Le look le plus surprenant ? Les choniqueuses et chroniqueurs mode s'observent.

Puis tout s'éteint.

Elle adore Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme