Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Le mal du transport ne passera pas (plus) par moi !

Le mal du transport ne passera pas (plus) par moi !

Rayez tout bonnement ces mots de votre vocabulaire ! Tour d'horizon des méthodes indispensables pour affronter au mieux maux et bobos sur terre, en l'air ou en mer.

Sur terre

Ce n'est malheureusement pas dans votre Titine (ou celle de vos copain/mari/amis) que vous finirez le deuxième tome de Twilight. En effet, mieux vaut oublier toute activité pendant que vous roulez... sauf peut-être le jeu des plaques minéralogiques, si vous promettez de ne pas trop vous agiter !Optez pour une position verticale, calez votre jolie nuque sur un bon appui-tête et évitez tout mouvement brusque du corps et surtout de la tête. Si malgré toutes ces précautions, les premiers signes se font ressentir, fixez un point stable ou tentez de rejoindre fissa les bras de Morphée.Si ces mesures légères ne suffisent pas, demandez conseil à votre médecin. Il choisira (ou pas) de vous prescrire un somnifère léger ou un anti-nauséeux à prendre avant le départ... Veillez toutefois à ne pas fumer ou boire de l'alcool pendant le trajet. Laisser le concept de la voiture-bar à la SNCF !

En l'air

Le boulot commence dès l'enregistrement ! Tentez de décrocher un siège près de l'aile de l'avion si vous êtes sensible aux turbulences, aux issues de secours si vous êtes avez besoin d'espace pour raisons médicales (arthrose, mal de dos) ou aux extrémités de l'appareil si l'angoisse vous ronge. Le personnel navigant se fera un plaisir de vous réconforter.Pensez également à vous munir de remèdes à base de plantes ou - le cas échéant - de comprimés plus costauds. Si la peur se transforme en phobie, le stage anti-stress d'Air France peut être la solution.Les trajets aériens sont un véritable cauchemar pour les oreilles à cause de la variation de pression dans la cabine. Pour éviter ou atténuer les douleurs (et déboucher cette satanée trompe d'Eustache) soufflez par le nez en vous bouchant les narines. Dans le cas d'un rhume, n'oubliez pas écharpe " anti-clim' " et spray pour le nez, à utiliser avant le décollage et à la descente de l'appareil.Lors des vols longs courriers, pensez à vous dégourdir régulièrement les jambes en faisant quelques pas dans le couloir, des mouvements (discrets !) de pédales avec vos pieds ou des contractions de muscles sans bouger de votre place.

En mer

Si le mal de mer est monnaie courante dans votre vie, pensez à réclamer des médicaments à votre médecin avant le départ : traitement de compèt' ou à base de plantes, à vous de voir !Relax ! L'anxiété et le manque de sommeil sont souvent des éléments déclencheurs. Dormez bien et grignotez quelque chose avant le départ car il n'est jamais bon de naviguer le ventre vide. Enfin, bannissez alcool et cigarettes qui ne pourraient qu'aggraver les choses...Installez-vous si possible au centre du bateau et optez pour une zone bien ventilée. Au moindre signe de malaise, foncez sur le pont pour prendre l'air et tentez de fixer un point au large ou sur la côte...

Bon voyage !

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

La femme idéale de Ben Mazué
Musique Qui est la femme idéale ? A quoi ressemble-t-elle,...
L'ail et le basilic s'invitent à Tours !
Culture On a testé la Foire à l’ail et au basilic, on vous raconte :
Une crampe violente au mollet, ça donne ça
Sport Aux USA, une homme a filmé la crampe de son mollet et...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme