Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

"Parlez-moi de la pluie" : de la dentelle

Note : (0 vote)
"Parlez-moi de la pluie" : de la dentelle

Les "Jabac" invitent Jamel dans leur monde.

Pourquoi y aller ?

Parce que le couple Jaoui/Bacri se perfectionne de film en film. Ces deux-là écrivent leurs scénarios avec des gants de dentellière et approchent la perfection dans l'écriture des dialogues.

Parce que la musique de la pluie est celle de Georges Brassens. Les vers de sa chanson l'Orage ont donné le titre au film : "Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps / Le beau temps me dégoûte et m'fait grincer les dents".

Parce qu'on aime Jamel Debbouze dans son nouveau costume d'acteur qui compte. Un costume qui n'est pas du tout trop grand pour lui.

Ça parle de quoi ?

Agathe Villanova, féministe nouvellement engagée en politique, revient pour dix jours dans la maison de son enfance, dans le sud de la France, aider sa soeur Florence à ranger les affaires de leur mère, décédée il y a un an. Karim, le fils de leur femme de ménage, Mimouna, décide de réaliser, avec son ami Michel Ronsard, un documentaire sur Agathe, dans le cadre d'une collection sur les femmes qui ont réussi.C'est le mois d'août et il pleut...

Plus d'infos

 

 

Une petite musique d'Agnès JaouiAvec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Jamel DebbouzeSortie le 17 septembre 2008http://www.studiocanal-distribution.com/

Les autres films de septembre qui nous font envie :

"Manipulation"

"La possibilité d'une île"

"Mamma mia !"

"La belle personne"

"Filth and wisdom"

"Entre les murs"

Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

Des fans d'Harry Potter ont créé un film sur les origines de Voldemort
Ciné Il y a toujours de la magie dans le monde d'Harry Potter...
Marie-Francine : 10 places de cinéma à gagner !
Ciné 10 fois deux places de ciné à gagner pour aller voir...
A voir au ciné absolument : « Le grand méchant renard et autres contes »
Ciné Ce mercredi 21 juin sort le film d’animation de Benjamin...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme